JU NO KATA

(forme de la souplesse)


Le JU NO KATA est un kata qui développe les notions d’équilibre, de contrôle, de déséquilibre, de précision, de gymnastique de compensation. Il se pratique sans chute, il peut être exécuté sans JUDOGI. Dans le JU NO KATA uke a à plusieurs reprises l’occasion de reprendre l'avantage sur tori, mais celui ci gardera la maîtrise après des phases d’attaques et de défense.

Le JU NO KATA est structuré‚ par des techniques à mouvements lents dont les méthodes d'attaque et de défense sont pleines de force, expressives et physiques. Le JU NO KATA se divise en 15 techniques qui sont les Suivantes:

1° KYO:

(1) TSUKI-DASH! (transpercer avec la main)

(2) KATA-OSHI (pousser aux épaules)

(3) RYOTE-DORI (prise des deux mains)

(4) KATA-MAWASHI (mouvement tournant des épaules)

(5) AGO-OSHI (repousser le menton)

2éme KYO:

(1) KIRI-OROSHI (fendre la tête avec une arme)

(2) RYO-KATA-OSHI (pression sur les deux épaules)

(3) NANAME-UCHI (fendre diagonalement)

(4) KATATE-DORI (attraper par une main)

(5) KATATE-AGE (lever la main pour frapper)

3éme KYO:

(1) OBI-TORI (prendre la ceinture)

(2) MUNE-OSHI (pousser à la poitrine)

(3) TSUKI-AGE (coup de poing en uppercut)

(4) UCHI-OROSHI (coup de poing de haut en bas)

(5) RYOGAN-TSUKI (piquer les deux yeux)


les particularités du JU-NO-KATA sont les suivantes:

1° Il est possible de s'entraîner librement au JU-NO-KATA dans n'importe quel vêtement, n'importe où et en tout temps.

2° Le JU-NO-KATA permet à n'importe qui d'apprendre gaiement la théorie du judo sans distinction de l'âge ni du sexe.

3° Le JU-NO-KATA étant des mouvements d'attaque et de défense exécutés lentement, il est possible d'en apprendre exactement et facilement la théorie.

4° Dans le JU-NO-KATA, il est fréquent d'utiliser les muscles extenseurs ou de cambrer le corps. C'est la raison pour laquelle le corps peut se développer harmonieusement lorsqu'on le combine avec le RANDORI.

5° C'est en exécutant un mouvement de corps prompte et naturel avec une variation non forcée, que l'on peut développer une esthétique harmonieuse.

MOUVEMENT DU COMMENCEMENT

Alignés sur une ligne au milieu du dojo, TORI est à droite et UKE à gauche par rapport au SHOMEN. Il sont debout face à face, séparés de près de 5,4m. Ils se tournent vers le SHOMEN qu'ils saluent simultanément. Puis tori et uke se tournent l'un vers l'autre et se saluent. Ils avancent tous les deux d'un pas en partant du pied gauche et se mettent tous les deux en posture naturelle. Ils avancent ensuite tous les deux le pied gauche suivi du pied droit puis du pied gauche, c'est à dire près de 90 cm, puis se mettent chacun en posture naturelle, séparés par près de 1,8m.

1er KYO

1. TSUKI-DASHI (transpercer avec la main)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve à droite et uke à gauche. Ils se tiennent debout face à face en posture naturelle, séparés par environ 1,8m. UKE allonge les doigts de la main droite, et avance en TSUGI ASHI en levant petit à petit son bras droit afin qu'il puisse atteindre au troisième pas le UTO de tori (UTO: partie entre les yeux).

TORI tourne d'abord la tâte vers la droite, recule le pied droit, tourne son corps vers la droite pour esquiver le coup. Il saisit le poignet droit de uke avec sa main droite dont les 4 doigts sont tournés vers le haut et le tire (a cet instant, tori fait avancer uke en TSUGI.ASHI de sorte que le pied droit de uke soit placé devant le pied droit de tori et le pied gauche, devant le pied gauche de tori et que l'avant du corps de tori se superpose au dos de uke). Il saisit ensuite le poignet gauche de uke en plaçant le pouce au dessus. Il tire ensuite le bras droit en oblique vers la droite et tire le bras gauche vers le bas en oblique à gauche, en cambrant son corps pour maîtriser uke en arrière. UKE, pour libérer ses deux mains, abaisse l'épaule gauche, avance légèrement l'épaule droite et tout en tournant le corps vers la gauche, il approche le pied gauche de son pied droit. De la main gauche, il ressaisit le poignet gauche de tori (le pouce tourné vers le dessus) et de la main droite, le poignet droit de tori (le pouce au dessus), tourne son corps vers le partenaire (à cet instant, le corps de tori est tourné vers l'arrière), déplace le pied droit (son pied se superpose derrière le pied droit de tori) et met en contact sa poitrine avec le dos de tori puis se cambre pour essayer de le maîtriser en tirant le bras gauche de tori vers le haut en oblique à gauche (le pouce de uke se trouve au dessus), et en tirant le bras droit de ce dernier vers le bas en oblique à droite (le pouce placé au dessus).

TORI abaisse l'épaule droite, avance légèrement l'épaule gauche, rapproche son pied droit de son pied gauche et tourne le corps vers la droite. De la même manière que précédemment, il ressaisit les 2 mains et tourne son corps face au partenaire. Il déplace le pied gauche et comme ci-dessus, il met son corps en contact avec celui de uke, puis tire le bras droit de uke vers le haut en oblique à droite (le pouce de tori au-dessus), le bras gauche vers le bas en oblique à gauche (le pouce de tori au-dessus), cambre son corps et maîtrise uke vers l'arrière. TORI, en maîtrisant uke de ses 2 mains, place le bras gauche de uke contre le côté gauche du corps de ce dernier avec sa main gauche, et la glisse le long du bras gauche de uke pour appuyer légèrement l'épaule gauche en plaçant les 4 doigts au-dessus. De la main droite, il tire avec force vers le haut le bras droit de uke, puis recule le pied droit d'un pas et prend la posture naturelle. De plus il maîtrise uke en le déséquilibrant vers l'arrière. UKE donne le signal d'abandon de la main gauche. Le signal d'abandon est donné en ne tapant qu'une fois, soit de la main, soit du pied dans le JU -NO-KATA.

TORI avance d'un pas en partant du pied gauche et prend la posture naturelle, en même temps, il abaisse la main droite de uke et remet le corps de uke en posture naturelle.

2. KATA-OSHI (pousser aux épaules)

Lorsque TSUKI-DASHI prend fin, tori et uke tournent tous les deux leur corps vers la droite, se placent de manière à ce que le SHOMEN se trouve à leur gauche. Ils prennent chacun la posture naturelle de sorte que le bout du pied droit de uke se trouve derrière le talon du pied gauche de tori. UKE allonge les doigts de la main droite, plie le bras et lève la main en frôlant le côté de son corps avec le pouce jusqu'à hauteur de sa poitrine, puis il tourne la paume de la main vers l'avant, les doigts dirigés vers le haut puis lève la main jusqu'à hauteur de l'épaule de tori. Il place sa paume sur l'épaule droite de tori puis le pousse en avant. A mesure que tori se courbe vers l'avant, uke le pousse en avant vers le bas puis vers l'arrière. En même temps, uke courbe également le corps vers l'avant au fur et à mesure que le corps de tori se courbe vers l'avant. TORI courbe son corps le plus possible en avant en fonction de l'action de la main de uke (mais il ne plie pas les genoux). En plus, il recule en arrière à petits pas en partant du pied droit, suivi du pied gauche puis du pied droit. Il saisit ensuite la main droite de uke par le petit doigt, glissant par dessus son épaule avec sa main droite. Il recule à petits pas en arrière par le pied gauche suivi du pied droit, tout en maintenant l'équilibre du corps, essaie de maîtriser le bras droit de uke. UKE se tourne vers la droite en pivotant sur son talon droit. Il s'abaisse en avançant le pied gauche. Il place son coude gauche contre le côté de son corps et essaie de percer le UTO de tori par dessous son bras droit avec le bout des doigts, ce en dirigeant la paume de la main gauche vers le haut et en allongeant les 5 doigts. TORI, saisit tout en reculant les 4 doigts de la main gauche de uke par le petit doigt avec sa main gauche. Il tire vers le haut les 2 mains d’uke, puis après avoir fait tourner uke vers l'arrière, il continue de tirer les 2 mains de uke en oblique vers l'arrière en haut et le maîtrise en le déséquilibrant. Lorsque uke a été suffisamment maîtrisé il recule légèrement l'un de ses pieds et donne le signal d'abandon. TORI avance le pied gauche d'un pas puis remet uke en posture naturelle.



3. RYOTE-DORl (prise des deux mains)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve à droite et uke à gauche. Ce dernier se tient proche de tori et face à lui. Tous les deux se tiennent en posture naturelle. UKE saisit les 2 poignets de tori avec ses deux mains en prise normale, les pouces vers l'intérieur. TORI tire ses 2 mains vers l'arrière et en déséquilibrant uke, il recule légèrement le pied gauche, puis tourne son corps vers la gauche. Il ressaisit le poignet droit de uke par le dessous avec sa main gauche (pouce vers l'intérieur), tend les doigts de la main droite, pose le bout des doigts sur son épaule gauche, fait en sorte que son coude droit soit tourné vers le creux de l'estomac de uke et libère sa main droite. Il avance son pied droit en dedans devant le pied droit de uke, pivote sur ce même pied pour tourner son corps vers la gauche. Il pose sa main droite un peu au dessus du coude droit de uke, puis il recouvre suffisamment le bras droit de uke sous son aisselle droite. En s'abaissant, il tourne son pied gauche vers l'avant à l'intérieur du pied gauche de uke. Il met ensuite son dos en contact avec la poitrine de uke, le soulève sur ses hanches, tend les genoux, plie son corps vers l'avant et maîtrise ainsi uke. UKE pose sa main gauche sur la hanche gauche de tori, le bout des doigts tourné vers le bas, et se cambre suffisamment en allongeant les deux jambes vers le haut. Après s'être cambré suffisamment, il donne le signal d'abandon. TORI relâche sa prise et fait descendre uke de sa hanche.

4. KATA-MAWASHI (mouvement tournant des épaules)

Par rapport au SHOMEN se trouvant sur la gauche, tori se tient devant et uke derrière lui à une distance rapprochée, tous les deux en posture naturelle. UKE lève les 2 mains en les frôlant le long de son corps, pose sa main droite sur l'épaule droite du dos de uke et la main gauche sur son épaule gauche vers l'avant. Il fait tourner le corps de tori vers la gauche en le poussant de la main droite et en le tirant de la main gauche. TORI se soumet au mouvement de rotation exécuté par uke et tourne vers la gauche en partant du pied gauche, déplace le pied droit puis le pied gauche, puis se place face à uke. Il déplace sa main gauche de l'épaule avant droite de uke en faisant glisser la paume de sa main, le petit doigt vers le haut, le long du bras droit de uke pour empoigner par l'intérieur la partie supérieure du bras de uke à hauteur de son coude droit (… cet instant, la main gauche de uke redescend naturellement). Ensuite tori recule légèrement son pied gauche et tout en déséquilibrant uke vers l'avant avec sa main gauche, il avance le pied droit en dedans devant le pied droit de uke et s'abaisse. Il place en tournant son pied gauche en dedans devant le pied gauche de uke, puis applique son épaule droite sous l'aisselle droite de uke sous laquelle il fait passer sa main droite pour la poser sur l'épaule droite de uke. Il maîtrise uke par IPPON SEOI NAGE à droite. UKE place la paume de sa main gauche sur la hanche gauche de tori en dirigeant le bout des doigts vers le bas, tend les 2 jambes et donne le signal d'abandon après s'être cambré suffisamment. TORI relâche sa prise et fait redescendre uke.

5. AGO-OSHI (repousser le menton)

TORI avance en partant du pied gauche de la position où il a achevé le KATA-MAWASHI (c'est à dire à gauche par rapport au SHOMEN, tori devant et uke derrière, chacun dans une posture naturelle), puis il avance le pied droit sur lequel il pivote pour avancer le pied gauche et tourner vers la droite. il prend ensuite la posture naturelle. UKE allonge les doigts de sa main droite (le pouce au dessus), tend le bras droit tout droit qu'il lève petit à petit de manière à ce qu'au troisième pas il puisse atteindre le menton de tori tout en avançant doucement en TSUGI-ASHI. Il essaie ensuite de faire tourner menton de tori en le poussant par le côté droit. TORI esquive le coup en baissant le menton et tout en tournant la tâte vers la gauche, saisit la paume de la main droite de uke par le dessous (le pouce sur la paume de uke), pivote sur le talon de son pied gauche, avance grand pas le pied droit vers la gauche pour passer sous le bras droit de uke et tourner son corps vers la gauche à 180° (à cet instant son visage fait face à uke). Lorsque tori essaie de tordre le bras droit de uke, ce dernier allonge les 5 doigts en tenant la paume de sa: gauche vers le haut (au début, son coude est placé contre son corps), et il va percer le UTO de tori tout en avançant le pied gauche. TORI saisit la main gauche de uke avec sa main gauche (il place son pouce sur la paume de uke et la saisit par le côté du petit doigt de ce dernier). Il recule le pied gauche puis déplace son pied droit et prend la posture naturelle. Lorsque tori allonge les 2 bras de uke en haut vers l'arrière, ce dernier recule le pied droit et tourne le dos à tori. Lorsque tori a allongé suffisamment les 2 bras de en haut vers l'arrière, il les pousse ensuite vers le bas jusqu'à ce que les mains viennent à hauteur des épaules de uke. Puis tori maîtrise uke en le déséquilibrant vers l'arrière. UKE donne le signal d'abandon en reculant un peu un de ses pieds. TORI fait un pas vers l'avant du pied gauche, relâche les 2 mains de uke et remet celui-ci dans sa position initiale.

2 eme KYO

1. KIRI-OROSHI (fendre la tâte avec une arme)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve à droite et uke à gauche. UKE fait face à tori séparé de lui de près de 2 pas. Ils sont tous les deux en posture naturelle. UKE déplace le pied droit et tourne son corps vers la droite. A partir de cette posture, uke allonge les 5 doigts de sa main droite, tourne la paume de sa main vers l'avant, la lève du côté droit vers le haut puis se tourne vers la gauche pour faire face à tori. Il avance d'un grand pas le pied droit vers l'avant, tente de fendre la tête de tori avec le tranchant de sa main droite. TORI baisse le menton et esquive le coup en cambrant la partie supérieure de son corps et en reculant son pied droit, suivi du pied gauche. Lorsque le tranchant de la main droite de uke arrive à hauteur de son estomac, il saisit le poignet droit de uke par le dessus avec la main droite en prise normale. Puis il avance de 2 pas en TSUGI-ASHI tout en poussant cette main pour essayer de déséquilibrer ainsi uke vers l'arrière à droite. A cette action de tori, uke tourne son corps vers la droite en reculant son pied droit, place la paume de sa main gauche sur le coude droit de tori, le bout des doigts tourné vers le bas. Il pousse ainsi le corps de tori en le faisant tourner vers son côté gauche en arrière. TORI se soumet à cette action de uke puis tourne largement son corps vers la gauche en pivotant sur son pied gauche et en avançant le pied droit à l'arrière gauche de uke. Il écarte son coude droit vers la droite pour déséquilibrer uke vers son arrière gauche (il maintient le déséquilibre de uke). TORI saisit ensuite les 4 doigts gauches de uke par dessous son bras droit avec sa main gauche en plaçant son pouce sur la paume de la main de ce dernier, puis tout en continuant à déséquilibrer le corps de uke vers l'arrière à gauche, tori avance d'un pas le pied gauche derrière celui de uke puis son pied droit tout à fait derrière celui-ci. Il place sa main droite sur l'épaule gauche de uke et en reculant largement le pied gauche, il lève vers le haut le bras gauche de uke avec sa main gauche de manière à ce que la paume de uke soit placée au dessus puis la tire en haut vers l'arrière de l'épaule gauche de ce dernier. Il maîtrise ainsi uke en posture légèrement défensive. UKE donne le signal d'abandon en tapant une fois Sa cuisse extérieure droite. TORI relâche sa prise, avance le pied gauche et abaisse la main gauche de uke.

2. RYO KATA OSHI (pression sur les deux épaules)

Par rapport au SHOMEN se trouvant à leur gauche tori se place devant et uke derrière lui distance près d'un pas. Tous les deux sont en posture naturelle. UKE lève les 2 mains (les doigts allongés) en les frôlant le long de son corps. Arrivées à hauteur de la poitrine, il tourne vers l'avant les paumes des mains, les doigts vers le haut et continue de les lever très haut en dirigeant le bout des doigts vers le haut. Il tend les 2 bras puis abaisse les mains en gardant la posture naturelle et pousse les épaules de tori vers le bas (avec la paume de la main) en y posant les deux mains. Sous l’action de uke, tori fléchit les genoux et s'abaisse en reculant le pied gauche en oblique derrière (il se dresse sur les orteils) son pied droit. Puis tout en déplaçant le pied droit devant le pied gauche, il tourne le corps vers la gauche pour faire face à uke. Il saisit ensuite le poignet droit de uke par le dessous avec sa main gauche dont le bout des doigts est dirigé vers le haut et il le tire vers l'avant. Tout en gardant le corps abaissé, il recule le pied gauche derrière le pied droit et déséquilibre le corps de uke vers l'avant (à cet instant, uke qui est tir‚ vers l'avant, avance légèrement le pied droit). TORI déplace le pied droit devant le pied gauche et tourne de nouveau vers la gauche, puis il saisit le poignet droit de uke par l'extérieur avec sa main droite. Au moment où il est orienté dans la même direction que uke, il empoigne le poignet de ce dernier de manière à ce que sa main gauche soit en face de sa main droite (la main gauche est plus proche du poignet de uke que la main droite). Il redresse petit à petit le corps en avançant à petits pas vers l'avant puis tire vers le haut en avant le bras droit de uke avec ses deux mains et le déséquilibre vers l'avant. Puis il essaie de le tirer contre son dos. UKE essaie de résister à l'action de tori en plaçant sa main gauche sur la hanche de tori, le bout des doigts de la paume gauche dirigée vers le bas. TORI dégage la main gauche de uke en déplaçant le pied droit vers la droite et tout en levant suffisamment vers le haut la main droite de uke en oblique vers la droite à l'aide de sa main droite. Puis il prend la posture légèrement défensive en déplaçant le pied gauche derrière uke. Il applique ensuite la partie supérieure de son bras gauche (la paume gauche dirigée vers le bas) contre la poitrine de uke et le déséquilibre vers l'arrière pour le maîtriser UKE donne le signal d'abandon avec la main gauche. TORI retire le bras et laisse uke pour que ce dernier reprenne sa position initiale.


3. NANAME-UCHI (fendre diagonalement)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve à droite et uke à gauche. UKE se tient debout, face à tori séparé de lui de près d'un pas. Ils sont tous les deux en posture naturelle. UKE allonge les 5 doigts de sa main droite, la paume dirigée vers le bas. Il fléchit le bras droit, la porte vers son épaule gauche et essaie de donner un coup au UTO de tori avec le tranchant de sa main droite (de manière à ce que le coup soit donné avec la partie inférieure du petit doigt). TORI cambre la partie supérieure de son corps vers l'arrière pour éviter le coup de uke. Au moment où la main droite de uke est descendu en oblique vers la gauche, il saisit le poignet droit de uke par l'intérieur en plaçant les 4 doigts de sa main gauche au dessus. Puis il va percer le UTO de uke avec le bout des 5 doigts allonges de la main droite, la paume dirigée vers le bas, ce en avançant le pied droit. UKE recule le pied gauche d'un pas et tourne son corps vers la gauche. Il saisit par l'intérieur le poignet droit de tori avec sa main gauche dont le bout des doigts est tourné vers le haut. Puis il le tire dans la direction de l'élancement du coup de tori et le fait déséquilibrer vers l'avant. TORI avance le pied gauche, lâche la main gauche. De cette même main, il Saisit le poignet gauche de uke, les 4 doigts tournés vers le haut et essaie de faire tomber uke vers l'avant gauche. A cet instant, la main droite de tori est libérée de la main gauche de uke. UKE tourne la main droite en dirigeant le bout des doigts vers le bas. Puis il applique la paume de cette main sur le coude gauche de tori par l'avant comme pour le recouvrir et fait tourner largement le corps de tori vers la droite. TORI se soumettant à l'action de uke, fléchit les genoux. Il s'abaisse et se servant de son pied gauche comme pivot, il recule le pied droit derrière le pied gauche de uke. Après avoir effectué un tour de rotation, il prend la forme d'une lettre T par rapport au corps de uke et abaisse ensuite les hanches. Il encercle profondément par derrière la hanche droite de uke avec son bras droit (à cet instant le pied droit de uke est rapproché de son pied gauche), place sa main gauche sur la partie inférieure de l'abdomen de uke en prise normale (les doigts tournés vers le haut) et prend la forme de URA-NAGE. Il tend les genoux, cambre le corps et maîtrise uke en le levant très haut. UKE rassemble les deux jambes, étend suffisamment les bras vers le haut puis donne le signal d'abandon en frappant les mains. TORI le fait redescendre et le remet dans la position initiale.

4. KATATE DORI (prendre par une main)

Lorsque NANAME UCHl prend fin, tori se place en oblique sur la gauche devant uke en avançant le pied gauche. Il se tourne vers le SHOMEN et prend la posture naturelle. UKE se place sur le côté à droite de tori et prend la posture naturelle. UKE tourne la main gauche et saisit le poignet droit de tori, son petit doigt placé au-dessus. Tout en avançant le corps vers l'avant en posant le pied droit devant le pied gauche, tori tourne la paume de sa main droite vers le bas, allonge les 5 doigts et la tend en oblique en avant vers la gauche (le bras à hauteur de l'épaule). Il essaie ensuite de maîtriser le bras gauche de uke pour libérer sa main droite. UKE avance son pied droit en oblique vers l'avant à gauche, tourne le bout des doigts de la main droite vers le bas, puis saisit le coude droit de tori par dessous son propre bras gauche. Il pousse le coude de tori, lâche sa main gauche qu'il pose sur l'épaule gauche de tori et le tire vers lui pour faire tourner le corps de tori vers la gauche. TORI se soumet à cette action de uke, garde la position telle que ses deux jambes soient fixes et ne tourne que la partie supérieure de son corps vers la gauche. Avec sa main droite, il saisit le bras gauche de uke (il le saisit en passant sa main du dessous vers l'intérieur du bras de uke). Il encercle profondément son bras gauche sur la ceinture de uke en passant sous l'aisselle droite de celui-ci et le maîtrise par UKI GOSHI à gauche. Afin de soulever très haut le corps de uke dont les jambes sont rassemblées, il prend la forme de O GOSHI à gauche. UKE cambre suffisamment le corps en rassemblant les deux jambes puis donne le signal d'abandon avec Sa main droite. TORI relâche sa prise, fait redescendre uke de sa hanche et le remet sur pieds.

5. KATATE-AGE (lever la main pour frapper)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve à droite et uke à gauche. UKE fait face à tori séparé de lui d'environ 2,3m. Ils se tiennent tous les deux en posture naturelle. TORI et uke allongent tous les deux les doigts de leur main droite en dirigeant la paume de la main vers l'avant. Ils la lèvent petit à petit du côté droit vers le haut au-dessus de leur tête. Ils se dressent tous les deux sur le bout des orteils et avancent simultanément à petits pas l'un vers l'autre. Au moment où tori et uke sont prêts à se rencontrer de front (c'est à dire au moment où le bout des orteils de leur pied droit se heurte), tori recule le pied droit en se servant de son pied gauche comme pivot pour tourner le corps vers la droite. Il esquive le bras droit de uke tout en gardant son bras droit allongé. Comme tori a évité le coup de uke, ce dernier avance le pied droit d'un pas et abaisse son bras droit (uke est placé devant et tori derrière). Leurs pieds droits et gauches sont alignés l'un derrière l'autre). TORI maîtrise le coude droit de uke par l'extérieur avec sa main droite, le pouce placé au-dessus, les autres doigts en dessous. Il place sa main gauche sur l'épaule gauche de uke par le côté et plie le corps de uke vers la droite. Puis lorsque uke essaie de reprendre son équilibre en se redressant, tori en profite pour lever le bras droit de uke vers le haut en le saisissant au coude par l'arrière et il glisse sa main gauche … partir de l'épaule gauche de uke la descendant jusqu'au coude gauche de ce dernier. Puis il plie le corps de uke vers la gauche. UKE, pour résister i cette action de tori essaie de redresser son corps vers la droite. TORI en profite pour se servir de cette force et de déséquilibrer uke vers l'arrière avec ses deux mains au moment où le corps de uke est en position droite. Il lève la main gauche frôlant avec sa paume le coude gauche de uke jusqu'à son épaule gauche qu'il retient. Avec sa main droite, il frôle le long du coude droit de uke jusqu'au poignet de ce dernier qu'il saisit en prise normale (le pouce vers l'intérieur) et le lève en le tirant vers le haut. il prend ensuite la posture naturelle en reculant le pied droit. Il déséquilibre uke vers l'arrière avec ses deux mains. UKE donne le signal d'abandon avec sa main gauche. TORI avance le pied gauche d'un pas puis laisse uke reprendre sa position initiale.

3 ème KYO

1. OBI-TORI (prendre la ceinture)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve à droite et uke à gauche. UKE fait face à tori, le séparant de près d'un pas. Tous les deux se tiennent en posture naturelle. En même temps qu'il avance légèrement le pied gauche, uke croise les 2 mains, la main gauche au-dessus (les revers tournés vers le dessus) et essaie de saisir la ceinture de tori par devant. TORI fléchit légèrement le corps vers l'avant, tourne la main droite, les 4 doigts dirigés vers le bas, place la paume de sa main sur le poignet gauche de uke par l'avant et tire la main gauche de uke vers la gauche. Puis il tourne la main gauche, dirige les 4 doigts vers le bas et la place sur le coude gauche de uke par dessus son propre bras droit. Puis en faisant tourner uke (à cet instant uke avance son pied gauche sur la gauche en oblique de son pied droit), il pose la paume de sa main droite sur le bout de l'épaule droite de uke et le tire vers lui. UKE tourne vers la droite en reculant son pied droit derrière son pied gauche et pose la paume de sa main droite sur le coude droit de tori par le dessous. Puis il tire tori en tournant son propre corps vers la droite. En même temps, il pose la paume de sa main gauche sur l'épaule gauche de tori et fait tourner le corps de tori. TORI avance son pied droit et tout en gardant les 2 pieds dans cette même position, il tourne la parti supérieure de son corps d'un demi-tour et maîtrise uke par UKI GOSHI à gauche. Pour forcer uke à lever les 2 jambes très haut, tori prend la forme de O GOSHI à gauche. UKE cambre suffisamment le corps, allonge les 2 jambes en les levant puis donne le signal d'abandon avec sa main droite. TORI relâche sa prise, fait descendre uke de sa hanche et lui fait reprendre sa position initiale.

2. MUNE-OSHI (poussée à la poitrine)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve à droite et uke à gauche. UKE fait face à tori à une distance légèrement proche. Ils se tiennent tous les deux en posture naturelle. UKE allonge les 5 doigts de sa main droite et la lève vers le haut en frôlant le côté de son corps avec la paume de sa main. Il tourne le poignet avant d'arriver à hauteur de la poitrine, dirige la paume de sa main vers l'avant, le bout des doigts vers le haut puis pousse la poitrine gauche de tori avec la partie de la paume de sa main au niveau du poignet. TORI se soumet à la force de uke en cambrant sa poitrine et en formant un creux avec le pouce et les 4 doigts de sa main gauche (en dirigeant la paume de sa main vers l'avant), il place la paume de sa main sur le poignet droit de uke par le dessus, puis le lève vers le haut. Puis il pousse de la même manière la poitrine gauche de uke avec sa main droite. UKE cambre la poitrine, lève vers le haut la main droite de tori par le dessous de la même manière avec sa main gauche, puis il en saisit le poignet par le dessous qu'il lève ensuite vers le haut. A cet instant, l'attention de uke est portée sur la main gauche et celle de tori sur la main droite. La main gauche de tori s'abaisse naturellement à laquelle uke se soumet. Ce dernier abaisse la main droite tout en saisissant le poignet gauche de tori par le dessus. C'est de cette manière que UKE essaie de maîtriser tori en tirant d'une part le poignet gauche de TORI vers le bas à droite avec sa main droite, et d'autre part, le poignet droit de tori vers le haut à gauche avec sa main gauche. TORI, pour libérer les deux mains emprises, abaisse sa main gauche devant son corps, descend l'épaule gauche, tourne son épaule droite vers l'arrière en déplaçant son pied gauche devant son pied droit, puis ressaisit le poignet gauche de uke avec sa main droite tirée vers le haut par uke. UKE essaie de maintenir la prise de sa main droite et baisse l'épaule droite, tourne son épaule gauche vers l'arrière et déplace son pied droit devant son pied gauche. Après que l'épaule gauche de tori et l'épaule droite de uke aient ‚t‚ mises en contact, tori et uke prennent la forme dos à dos. Ensuite tori et uke font un tour de rotation, l'un dans le sens droit, l'autre dans le sens gauche pour se replacer face à face. TORI saisit le poignet gauche de uke avec sa main droite puis la tire vers le haut à droite. Avec sa main gauche, il saisit le poignet droit de uke et la tire vers le bas à gauche (le bout du pied gauche se déplace légèrement vers la gauche). Puis il déséquilibre uke vers l'arrière à droite. TORI relâche ensuite la prise de sa main droite et tout en maintenant la paume de sa main sur le poignet de uke, il déplace cette main de sorte que le pouce soit placé au dessus. Il baisse cette main en frôlant la paume le long du bras gauche de uke et saisit la partie supérieure du bras gauche de ce dernier à hauteur du coude, puis déséquilibre de nouveau uke vers l'arrière à droite, en avançant largement son pied droit derrière le pied droit de uke. Avec sa main gauche, il tire contre sa hanche gauche le poignet droit de uke, puis en abaissant légèrement le corps, il maîtrise uke vers l'arrière (à cet instant, uke se soumet à cette action en reculant le pied gauche vers l'arrière). UKE donne le signal d'abandon avec son pied légèrement gauche. TORI relâche sa prise et laisse uke reprendre sa position initiale.

3. TSUKI-AGE (coup de poing en uppercut)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve à droite et uke à gauche. UKE fait face à tori séparé de lui de près d'un pas. Ils se tiennent tous les deux en posture naturelle. UKE recule d'un grand pas le pied droit en gardant son visage tourné vers tori. il écarte les 5 doigts de sa main en tournant la paume vers le bas, et en prenant de l'élan, il la tire vers l'arrière. Puis en fermant son poing, il avance le pied droit de près d'un pas pour frapper le menton de tori par le dessous (le revers de sa main droite tourné vers le partenaire). TORI baisse le menton, cambre la partie supérieure de son corps et esquive le coup de poing de uke. Il place sa main droite par devant sur le poing droit de uke et en maîtrisant le coup de uke, il tourne sa main gauche, le petit doigt vers le haut, et la place sur le bras de uke près de son coude. Il avance d'un grand pas le pied gauche et fait tourner uke vers la gauche en le poussant vers l'arrière. UKE essaie de garder son équilibre lorsque tori le fait tourner, pivote sur son pied gauche pour reculer le pied droit et la poser derrière son pied gauche en faisant un tour de rotation vers la gauche. Lorsque uke se remet face à tori après avoir fait le tour de rotation, tori déplace son pied gauche près de son pied droit, saisit le coude droit de uke avec sa main gauche et en la tirant vers le haut, il force uke à avancer son pied droit. Il tourne la main gauche, le petit doigt au-dessus et pousse le coude droit de uke par devant vers le haut. Puis il avance le pied gauche et en poussant uke vers l'arrière à droite pour le déséquilibrer, il allonge la main droite par dessus l'épaule droite de uke et en place la paume droite sur son propre avant-bras gauche. Il maîtrise le bras droit de uke par la forme UDE GARAMI tout en déplaçant son pied droit derrière le pied droit de uke et en prenant la posture défensive. UKE donne le signal d'abandon avec sa main gauche. TORI relâche sa prise et replace uke dans sa position initiale.

4. UCHI-OROSHI (coup de poing de haut en bas)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve à droite et uke à gauche. Ils se tiennent debout face à face, séparés de près d'un pas. Ils prennent tous les deux la posture naturelle. UKE lève sa main droite de la gauche vers le haut en la tournant et la frôle devant son corps en écartant petit à petit les doigts, le petit doigt au-dessus et le revers face à lui. Au moment où son bras droit s'allonge et que sa main arrive au-dessus de la tête, il écarte suffisamment les 5 doigts, dirige la paume de sa main vers le bas, puis la descend de la droite vers le bas en la tournant et ferme le poing à hauteur du bas-ventre. UKE dirige le poing vers le haut (le revers de la main vers l'avant) puis tout en le frôlant près de la poitrine, il le lève tout droit vers le haut en allongeant suffisamment le bras. Il avance ensuite d'un pas le pied droit et prend la posture légèrement défensive à droite. Il tente de frapper la tête de tori avec le revers de son point droit. TORI recule le pied droit suivi du pied gauche en cambrant la partie supérieure de son corps et esquive ainsi le coup de uke. Lorsque le coup de poing arrive à hauteur du bas-ventre, il saisit le poignet droit de uke par le haut en prise normale avec Sa main droite (le pouce à l'intérieur), avance en TSUGI-ASHI par le pied droit suivi du pied gauche, pousse cette main et déséquilibre uke vers son arrière droit. UKE se soumet à cette action de tori et recule le pied droit pour se tourner vers la droite. il tourne la main gauche, le bout des doigts vers le bas, place la paume de sa main sur le coude droit de tori par l'avant, puis fait tourner largement le corps de tori en le poussant vers la gauche. TORI, se soumettant à cette action de uke, tourne largement son corps vers la gauche en pivotant sur son pied gauche, avance son pied droit à l'arrière gauche de uke tout en écartant vers la droite son coude droit pour déséquilibrer uke vers l'arrière gauche. De la main gauche, il saisit le poignet gauche de uke par dessus son bras droit et le déséquilibre en plus vers l'arrière gauche. Il change la position de ses pieds vers l'arrière de uke par le pied gauche suivi du pied droit, contourne uke pour se placer derrière celui-ci (… cet instant, il ne relâche pas le déséquilibre de uke vers l'arrière), il prend ensuite la forme HADAKA-JIME en plaçant son bras droit par dessus l'épaule droite de uke et son poignet droit sur la gorge de uke et déplace largement son pied gauche derrière le pied droit. Il maîtrise ensuite l'articulation du coude gauche de uke en tirant contre sa hanche gauche le poignet gauche de ce dernier. UKE donne le signal d'abandon avec sa main droite. TORI relâche sa prise et laisse uke reprendre sa position initiale.

5. RYOGAN-TSUKI (piquer les 2 yeux)

Par rapport au SHOMEN, tori se trouve debout à droite et uke à gauche. uke fait face à tori séparé de lui d'un grand pas. UKE écarte le majeur et l'annulaire de sa main droite et essaie de percer les 2 yeux de tori en avançant le pied droit. TORI déplace son pied gauche et se tourne vers la gauche, il saisit le poignet droit de uke par l'intérieur avec sa main gauche, les 4 doigts au-dessus et le déséquilibre vers l’avant.

Tout en avançant le pied gauche, uke saisit le poignet gauche de tori par devant avec sa main gauche en plaçant les 4 doigts au-dessus, puis le pousse. En même temps qu'il libère sa main droite, il déséquilibre tori vers la gauche. TORI place la paume de sa main droite, le petit doigt vers le haut sur le coude droit de uke et essaie de le pousser pour l'écarter. UKE se soumet à cette action de tori, transpose son poids sur le pied droit, fléchit profondément le genou s'abaisse puis tout en passant sous le bras droit de tori. il tourne son corps vers la droite. Il déplace largement le pied gauche de l'avant vers la droite, et essaie de garder son équilibre. En avançant le pied gauche, TORI essaie de percer les yeux de UKE avec le bout des doigts de sa main gauche de la même manière que uke. UKE recule d'un pas le pied droit et en tournant son corps vers la droite, il saisit le poignet gauche de tori par l'intérieur avec sa main droite et la tire pour déséquilibrer uke dans cette direction. TORI avance le pied droit, Saisit par devant le poignet de uke avec sa main droite, les 4 doigts au-dessus, puis le pousse. Il déséquilibre uke vers la droite en libérant sa main gauche. UKE place la paume de sa main gauche, le petit doigt dirigé vers le haut et le bout des doigts vers le bas, sur le coude droit de tori par devant et essaie de l'écarter en poussant par devant. TORI se soumet à cette action et tourne la partie supérieure de son corps vers la gauche tout en gardant les 2 pieds dans la même position. Il encercle le bras gauche de uke avec sa main droite (par le dessous en passant vers l'intérieur). Il glisse profondément sa main gauche à partir du bras droit de uke le long de sa ceinture et le maîtrise par UKI-GOSHI à gauche. Pour élever très haut les 2 jambes de uke, il prend la forme O GOSHI à gauche. UKE cambre suffisamment le corps vers l'arrière, aligne es jambes et les allonge, puis il donne le signal d'abandon avec sa main droite.

TORI relâche sa prise, fait redescendre uke de sa hanche et le remet dans sa position initiale.

MOUVEMENT DE LA FIN

TORI et uke reprennent leur position initiale (c'est à dire la position qu'ils avaient prise au début du KATA après s'être salués debout puis avancés d'un pas pour prendre la posture naturelle). Après s'être mis face à face en posture naturelle, ils reculent simultanément le pied droit suivi du pied gauche pour joindre les 2 pieds et se saluent.

Ils se tournent ensuite vers le SHOMEN et le saluent.


 

  retour page kata